Si tout ce que vous pouvez dire à propos d'un vin, c'est qu'il n'est pas bouchonné ? Alors ce billet est pour vous ! Hier, j'ai participé à un cours d'oenologie chez un caviste. Je voulais tester un tel atelier car il permet à mes yeux de réaliser une expérience difficile à faire chez soi : qui serait prêt à ouvrir 7 bouteilles au cours d'une même soirée, et à ne pas les terminer ? Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, mais l'expérience s'est bien déroulée, pour finir. J'ai donc pu faire une dégustation verticale (c'est le fait de déguster plusieurs vin d'une seule et même année) Tous les âges étaient présents(mais les 30-40 ans étaient majoritaires). J'ai découverte que ces ateliers d’oenologie se destinent à tous les publics : aux débutants aussi bien aux plus avertis il y a ainsi des cours pour différents niveaux, allant de la simple découverte à la formation diplômantes. S'il ne faut pas s'attendre à se transformer en un grand sommelier après quatre heures d'atelier, mais c'est tout de même très divertissant à vivre. Le seul bémol de cet atelier, au final, c'est le côté surrenchère de certainsgoûteurs m'a vraiment énervé. Certains voulaient absolument briller et expliquaient qu'ils sentaient des odeurs extrêmement pointues. Par exemple,, quand je distinguais un goût de poivre gris, l’oenologue percevait une odeur d’andouillette. Malgré ça, c'est quand même une activité que je vous recommande. J voilà la page du cours d'oenologie auquel j'ai participé, pour ceux que ça tente. Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de ce cours d'oenologie à Dijon.

vin2 (2)