Vous vous souvenez d'Andreas Lubitz ? Bah la semaine dernière, j'ai fait comme lui : j'ai crashé mon appareil. Il faut dire que je n'avais encore jamais piloté, et n'avais reçu aucune formation en la matière. Bon, évidemment, ça s'est passé dans un ciel informatique : il faudrait être marteau pour donner la sécurité d'un appareil à quelqu'un tel que moi. Je suis quand même le seul mec à me prendre des portes vitrées. C'était bien sûr un simulateur de vol, mais tellement épatant pour que je me laisse prendre au jeu dès le début. Ca s'est passé, et j'ai tout simplement adoré. Je ne vais pas vous faire un exposé circonstancié sur cette expérience : je constate qu'il y a déjà toute une tripotée de billets sur le sujet. Pas mal de gens utilisent leur carte de presse pour se faire offrir ce genre d'expérience et composent un papier hyper détaillé. De mon côté, j'ai été nettement impressionné par le réalisme du truc. Force m'est d'admettre que je ne m'attendais pas. Je savais pourtant qu'il s'agissait d'une simulation, j'étais aussi concentré que si ma vie en dépendait. En résumé, si j'ai eu certaines appréhensions le jour où l'on m'a proposé cette expérience, ce fut une bonne surprise. Une pensée à mon beau-père qui m'a offert ce présent trèsspécial et assez exceptionnel. La seule critique que je ferais, c'est que c'était bien trop court : j'aurais bien continué. Mais c'est franchement positif, en définitive : ça montre que je n'ai pas vu les secondes passer. Je vous mets en lien le site où ma femme a passé pour ce stage, si vous voulez jeter un oeil.  A lire sur le site du simulateur de vol à Paris Pontoise

simulateurdevol5 (5)